• Actualité Francis Lalanne

    Francis Lalanne : cet engagement auquel il doit renoncer à cause de son soutien aux Gilets jaunes.

    C'est une bien mauvaise nouvelle qu'a reçu Francis Lalanne. Il y a plusieurs mois, le chanteur annonçait à la radio qu'il souhaitait réaliser un acte patriotique fort. Un projet qui lui tenait particulièrement à coeur mais qu'il ne pourra malheureusement pas poursuivre.

    Artiste engagé, Francis Lalanne n'a pas fini d'étonner son public avec ses nombreux projets. Il y a bientôt un an, le chanteur n'hésitait pas à donner de la voix pour Chambly à l'occasion de la demi-finale de la coupe de France de football. Face à Philippe Katerine originaire des Herbiers, l'enfant du pays a dévoilé un hymne pour encourager les joueurs. Ses paroles n'ont malheureusement pas suffi, l'équipe s'est finalement inclinée face à son adversaire dans ce duel aux portes de la finale. Quelques mois plus tard, c'est à une cause bien différente que l'interprète de La maison du bonheur a décidé d'apporter ses services. Sur l'antenne d'Europe 1, il révélait en effet qu'il allait entrer dans « la réserve nationale de la gendarmerie » en tant que commandant. 

    « Quand j'avais 20 ans, j'étais objecteur de conscience et donc, j'ai refusé de faire mon service militaire. Avec le temps et le recul que te donne l'âge, je me suis rendu compte que finalement, je n'avais pas donné à mon pays. C'est comme si je devais quelque chose à mon pays que j'avais refusé de lui donner. », avait-il déclaré pour expliquer son choix. Plus déterminé que jamais, son entrée dans la réserve nationale était d'ailleurs programmée pour le mois de janvier. Mais celle-ci ne se fera en fait jamais. D'après les informations de RTL, son dossier a finalement été rejeté par la gendarmerie et ce pour une raison bien particulière.

    Un mois après son annonce à la radio, le mouvement des Gilets jaunes s'installait en France. Touché par le combat des manifestants contre certaines décisions du gouvernement en place, Francis Lalanne s'engageait à leurs côtés – allant jusqu'à porter un gilet jaune sur scène et exprimer lui aussi ses idées. Le chanteur a notamment affirmé qu'il allait « faire tomber Macron, le dernier roi » et a accusé le ministre de l'Intérieur de « crime contre l'Humanité » pour des actes violences « contre des innocents ». Des prises de position incompatibles avec le droit de neutralité que doivent respecter les réservistes. Le gilet jaune a tout simplement franchi la ligne rouge.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :