• Bono de U2 joue cartes sur table : Apple nous a payé

    MUSIQUE - En offrant gratuitement son nouvel album "Songs of Innocence" aux 500 millions d'utilisateurs d'iTunes, U2 a créé l'événement. Dans une lettre ouverte, Bono joue la carte de la transparence et évoque l'accord passé en secret avec Apple. "On a été payé" reconnait-t-il.

    L'événement ? Sans précédent dans l'histoire de la musique. D'un simple clic, le nouvel album de U2 a été offert mardi soir à 500 millions d'auditeurs dans le monde. Gratuitement. Pour réussir ce tour de force, le groupe irlandais a passé un accord secret avec Apple, qui a profité de sa conférence de rentrée pour lâcher la bombe dans la nature. Si la méthode a été critiquée pour son aspect intrusif, les utilisateurs d'iTunes ayant directement reçu l'album dans leurs bibliothèques comme on reçoit un prospectus dans une boîte aux lettres, force est de constater que les deux parties se sont offerts un formidable coup de pub.

    "Un cadeau gratuit, mais payé pour l'être"

    La question qui brûle toutes les lèvres depuis 24 heures et des brouettes, c'est la teneur de cet accord passé entre l'un des groupes de rock les plus populaires des deux dernières décennies et la multinationale la plus riche du monde. Dans une lettre ouverte publié sur le site officiel de sa bande, Bono a préféré joué la carte de la transparence envers ses fans. « Hello world ! Vous vous souvenez de nous ? Edge, Adam, Larry et moi-même avons finalement donné naissance à notre nouveau bébé... "Songs of Innocence". Nous avons terminé de le concevoir la semaine passée et grâce à Apple et iTunes, il est déjà chez vous. L'ADN de ce groupe a toujours été de diffuser notre musique au plus grand nombre possible », débute le chanteur irlandais. 

    Sans langue de bois, Bono revient alors sur ce partenariat unique en son genre. « Pour célébrer les dix ans de notre publicité pour l'iPod, Apple a acheté notre nouvel album pour en faire cadeau à tous ses clients. Un cadeau gratuit, mais payé pour l'être. Car si personne ne paie, nous ne sommes pas sûrs que la musique gratuite le soit vraiment », analyse le chanteur, pour qui la gratuité - et par extension le piratage - est un fléau pour l'industrie. « D'ordinaire cela se fait aux dépends de l'art et de l'artiste… ce qui a de grosses conséquences, non pas pour nous autres de U2, mais pour les musiciens de demain et leur musique... Toutes ces chansons qui sont encore à écrire par les talents de demain... Qui ont besoin pour vivre de les écrire », explique-t-il. Et Bono de promettre encore beaucoup de surprises à venir : « Nous collaborerons avec Apple sur des trucs sympas dans les années à venir, des innovations qui transformeront la façon d’entendre et de voir la musique ». Rendez-vous est pris !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 00:31

    Ce n'est pas la première fois qu'ils font une telle chose. Précédemment, un double CD en public avait été disponible gratuitement via Internet.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :