• "C'est très dévalorisant" : Juliette Armanet déçue par sa défaite aux Victoires.

    "C'est très dévalorisant" : Juliette Armanet déçue par sa défaite aux Victoires.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le public a applaudi Juliette Armanet, le 11 février 2022, alors qu'elle chantait pour la cérémonie des 37e Victoires de la musique. Malheureusement, la chanteuse n'a remporté aucun prix.

    Elle est montée sur les planches de la Seine Musicale, le 11 février 2020, lors de la 37e édition des Victoires de la musique. Juliette Armanet, penchée sur son piano, a eu l'occasion d'interpréter son tube Dernier jour du disco mais pas plus. Nommée dans trois catégories, la talentueuse artiste de 37 ans est repartie bredouille de la cérémonie - c'est Clara Luciani qui a remporté les prix d'artiste féminine et d'album de l'année pour Coeur.

    Son album Petite Amie avait été élu révélation de l'année en 2018. De retour sur les devants de la scène avec Brûler le feu, Juliette Armanet a été applaudie par la critique, mais pas par le jury des Victoires de la musique. "On a beau s'y préparer, c'est très dévalorisant de repartir sans rien, admet-elle dans les colonnes du magazine Télérama. Surtout quand on est sensible aux honneurs, aux médailles. Ça place la musique dans un endroit étrange. L'exercice est difficile, donc oui, il m'a fallu ramasser mon ego."

    Ce manque de considération pourrait être lié à une histoire de timing et non à une question de qualité. Les Victoires de la musique ont été remises au mois de février, mais les membres de l'Académie votent trois mois plus tôt, en novembre. "J'avais la forte intuition que c'était kamikaze d'y aller car le calendrier n'était pas le bon. Mon album est sorti le 19 novembre et les votes se sont clôturés le 20 ou 21.", relève Juliette Armanet.

    Elle a écrit les paroles des treize titres de Brûler le feu avec une rupture douloureuse à l'esprit. Dernier jour du disco, nommé dans la catégorie chanson originale, a perdu face à L'Odeur de l'essence d'Orelsan. Mais c'est un plaisir, pour Juliette Armanet, de retrouver son public. C'est aussi pourquoi elle a accepté de venir chanter à la Seine Musicale, en sachant très bien qu'elle avait peu de chance de remporter quoi que ce soit. "Nous avions fait ensemble le choix d'y aller pour profiter de la visibilité qu'offre cette cérémonie" a-t-elle précisé. L'important, c'est qu'elle ait réchauffé le coeur du public présent dans la salle.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :