• France Gall : Quand la chanteuse évoquait la maladie de sa fille Pauline

    Après le décès brutal de son mari Michel Berger le 2 août 1992, France Gall a dû surmonter un autre drame, la mort de sa fille, Pauline Hamburger, emportée par la mucoviscidose en 1997. Quelques années plus tard, elle racontait comment elle avait survécu à ces drames, pour un documentaire France 3.

    Il y a 25 ans disparaissait Michel Berger, icône de la chanson française, compositeur de nombreux tubes indémodables de la musique du XXe siècle. Celle qui a partagé sa vie pendant plus de vingt ans, France Gall, a dû faire face à ce drame puis à la mort précitée leur fille Pauline Hamburger, cinq années plus tard. La jeune fille est emportée par une mucoviscidose gardée très secrète, maladie attaquant principalement les voix respiratoires et le système digestif.

    En deuil de son grand amour et de sa fille, la chanteuse - qui fête ses 70 ans ce 9 octobre, acceptait de témoigner pour un documentaire, France Gall par France Gall, diffusé sur France 3 en 2001. "On n’en revient pas de vivre un truc pareil, racontait-elle, on n’en revient pas de vivre ça, car c’est justement le truc qu’on en veut pas et qu’on ne peut pas vivre. Tout le monde dit que c’est impossible, inhumain… Et pourtant on me le fait vivre et je n’en revenais pas que ce soit possible."

    L’interprète de Poupée de cire, poupée de son a alors trouvé la solution pour aller de l’avant : "J’ai tout de suite voulu être la maman qui réussit le mieux au monde à survivre et à intégrer d’avoir perdu un enfant parce que sinon, on est foutu. Ma manière de penser ça a été : "c’est extraordinaire de l’avoir connu pendant 19 ans." " Courageuse, positive, France Gall a eu le même raisonnement lors de la disparition de Michel Berger : "c’est comme ça que j’ai aussi tout de suite pensé : quelle chance de l’avoir connu."

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :