• Francis Lalanne dément l'agression des journalistes de Quotidien

    Francis Lalanne dément l'agression des journalistes de Quotidien

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans un communiqué rendu public ce vendredi 11 juin, la société de production Bangumi, à qui l'on doit Quotidien, a répondu aux allégations tenues par Francis Lalanne hier dans Touche pas à mon poste et ce matin sur le plateau des Grandes Gueules.

    Entre Francis Lalanne et Quotidien, la rupture est consommée. Il y a quelques jours, on apprenait que le chanteur s'était vivement accroché avec une équipe de tournage de l'émission de Yann Barthès, lors d'une université citoyenne qui se tenait début juin à Avignon. Interrogé par Paul Larrouturou, et agacé par l'une de ses questions, Francis Lalanne s'était levé d'un banc et s'était montré menaçant à l'égard du cameraman Paul Bouffard. S'il avait d'emblée affirmé n'avoir jamais été violent à l'égard des deux journalistes, Paul Larrouturou avait, sur le plateau de Quotidien, expliqué que son cameraman souffrait d'un traumatisme crânien et une tendinite post-traumatique à l'épaule. Le journaliste, a qui on a diagnostiqué une entorse au poignet, avait ensuite expliqué qu'une plainte allait être déposée.

    Invité hier soir sur le plateau de Touche pas à mon poste !, Francis Lalanne a nié en bloc les accusations de violence contre l'équipe de Quotidien, les accusant d'avoir simulé une agression. "Je n'ai donné aucun coup ! J'étais à un stand et là les gars arrivent sans me dire bonjour et ils me mettent le micro sous le nez (...) Je sais ce qu'ils allaient faire de ces images ! Ils emploient des méthodes pour mettre les gens en difficulté. Ils ont tout simulé, y compris la peur ! Il n'y avait aucune raison d'avoir peur puisque je n'ai pas levé la main sur eux ! Ça se voit sur les images que je suis à 2 mètres d'eux. Il se foutent de la gueule des gens", a déclaré l'artiste, avant de préciser qu'il comptait porter plainte contre Paul Larrouturou et Paul Bouffard, ainsi que contre Bangumi et la chaîne TMC, diffuseur de Quotidien.

    Invité ce matin des Grandes Gueules de RMC, Francis Lalanne a de nouveau affirmé n'avoir jamais été violent avec l'équipe de Quotidien, ajoutant que malgré leurs déclarations à l'antenne aucune plainte n'avait à ce jour été déposée contre lui. "C’est un mensonge. J’ai toutes les preuves. Ils mentent avec un aplomb incroyable. Yann Barthès a dit 'une plainte a été déposée'. C’est encore un mensonge, aucune plainte n’a été déposée. Ce sont des gens qui mettent en scène les images pour faire du buzz, ils manipulent et mettent en scène les gens. S’ils m’avaient demandé une interview, j’aurai dit non : 'Je ne souhaite pas cautionner votre programme qui offense et souille la profession de journaliste'".

    Les déclarations tenues ces dernières heures par Francis Lalanne sont remontées jusqu'à Bangumi, qui a décidé de répliquer par la voix de son avocate, Maitre Lorraine Gay. "La société de production Bangumi s'étonne des propos tenus par Monsieur Francis Lalanne hier soir sur le plateau de TPMP puis, à nouveau, ce matin sur RMC. Afin de rétablir un peu de justesse dans ce surprenant discours, il sera donc précisé que les journalistes Paul Bouffard, Paul Larrouturou et Arthur Desprès ont quitté les "Universités citoyennes" immédiatement après l'agression dont ils ont été victimes et sont ainsi rentrés directement à Paris, à la demande de leur rédaction".

    Le communiqué précise ensuite que les journalistes se sont bien rendus aux "Unités médico-judiciaires afin de faire constater les blessures et traumatismes liés à cette altercation et sont allés déposer plainte auprès du commissariat du 16ème arrondissement de Paris. Il est parfaitement faux de prétendre qu'ils bénéficieraient de certificats de complaisance, comme il est absolument ridicule de prétendre qu'aucune plainte n'a été déposée."

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :