• Iggy Pop critique l'album gratuit de U2

    MUSIQUE - Le chanteur américain est revenu sur l'association entre le groupe irlandais et Apple à l'occasion d'une conférence donnée pour la BBC Music.

    Invité par la BBC à donner la quatrième John Peel Lecture au festival de radio de Salford en Angleterre, Iggy Pop a donné son avis sur l'industrie de la musique et la crise qu'elle traverse depuis plusieurs années. Le Guardian a retranscrit les propos de l'artiste, qui a notamment expliqué que, pour lui, l'industrie était maintenant «presque entièrement pirate» et que les appareils électroniques avaient «éloigné les individus de la morale.» «Les gens trouvent ça plus simple de voler de la musique plutôt que de payer pour l'avoir».

    Mais son jugement le plus sévère, le chanteur de 67 ans l'a gardé pour U2. Le groupe, qui a diffusé son album Songs of Innocence gratuitement sur iTunes en septembre et a engendré une vive polémique, a attisé la colère de l'«Iguane». De nombreuses personnes avaient notamment trouvé les morceaux de l'album sur leur appareil Apple sans rien demander. «Les gens qui se sont retrouvés avec l'album de U2 sans le vouloir disent aujourd'hui «ne me forcez pas» et je les comprends, explique Iggy Pop. Quand on achète quelque chose d'un artiste, c'est comme un sacrement qu'on donne à une personne qu'on aime.»

    «Ils ne sont pas méchants mais maintenant, tout le monde devient un pirate, tout le monde vole et ça devient une habitude.» Il a aussi blâmé les artistes qui vendent leurs billets de concert trop chers. Les seuls à trouver grâce à ses yeux ? Thom Yorke, le leader de Radiohead, qui essaie de trouver de nouveaux moyens légaux de diffuser sa musique et Peter Gabriel qui aide à diffuser de la musique du monde entier. Tout n'est pas perdu.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :