• Jean-Jacques Goldman : le meurtre de la chanteuse Sirima

    Jean-Jacques Goldman : le meurtre de la chanteuse Sirima

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    TMC diffuse ce 11 juin au soir, Les 30 chansons de Goldman que vous n'oublierez jamais. Avec notamment le tube Là-bas, que l'artiste partageait avec la chanteuse Sirima. La mort de celle qui a été tuée par son mari à l’âge de 25 ans l'a marqué à jamais.

    Ce vendredi 11 juin, TMC propose une nouvelle diffusion de son documentaire Les 30 chansons de Goldman que vous n'oublierez jamais. L'occasion de redécouvrir les plus grands tubes de celui qui a longtemps été considéré comme la personnalité préférée des français. Jean-Jacques Goldman qui a fêté ses 69 ans manque au paysage de la chanson française. Ses fans regrettent qu’il ne sorte pas un nouveau tube comme celui de 1987, Là-bas, qu’il interprétait en duo avec Sirima, une jeune chanteuse britannique d’origine sri-lankaise. Malheureusement, si le single a été vendu à plus de 600 000 exemplaires, et est resté numéro 2 du top 50 pendant quatre semaines de suite, il n’en reste pas moins un souvenir douloureux pour Jean-Jacques Goldman, qui lui rappelle le meurtre de Sirima.

    Lorsque Là-bas sort pour la première fois, si Jean-Jacques Goldman avait déjà la place de roi dans le paysage de la chanson française, Sirima, elle, a connu une hausse vertigineuse de sa popularité. D’inconnue, elle passait au rang de star et signait deux ans plus tard son premier album. L’histoire a tout d’un conte de fées, mais son mari Kahatra Sasorith est d’une jalousie maladive et vit très mal le soudain succès de sa compagne vouée à une brillante carrière. Il envie tellement sa femme qu’il en commet l’irréparable.

    C’est au domicile de Sirima et Kahatra Sasorith que le drame se produit le 7 décembre 1989. Nostalgie rappelle que le mari de la chanteuse est lui aussi musicien. Il n’en peut plus de voir sa femme briller et la poignarde de plusieurs coups de couteau de cuisine. La nouvelle a eu l’effet d’une bombe pour Jean-Jacques Goldman, qui, aujourd’hui, ne s’en serait pas remis. Et pour lui rendre hommage lors de ses concerts, le chanteur qui n’avait plus sa partenaire pour chanter avec lui Là-bas, interprétait le titre avec le public qui chantait la partie de Sirima.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :