• Michel Sardou révèle son unique expérience avec la cocaïne

    Michel Sardou révèle son unique expérience avec la cocaïne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Michel Sardou publie ce 6 mai son autobiographie, Je ne suis pas mort... Je dors ! Il y livre des souvenirs savoureux et des confessions sans filtre sur sa vie, sa carrière et ses opinions. Invité de Quotidien ce mercredi, le chanteur a raconté aussi son unique expérience avec la drogue.

    Il ne chante plus, peut-être, mais il n'a rien perdu de sa verve. En 2018, Michel Sardou, l’artiste aux 100 millions de disques vendus, a dit adieu à la chanson. Mais ses refrains entraînent encore le public. Alors qu’un triple album live, Le concert de sa vie, ravive ses grands moments de communion avec les fans, lui s’impatiente - à 74 ans - de reprendre le chemin de la scène au théâtre, son autre passion. À l’occasion de la sortie de ses Mémoires, Je ne suis pas mort... je dors !, il s'est confié dans Quotidien avec Yann Barthès ce mercredi 5 mai.

    L'artiste a d'abord expliqué pourquoi il ne voulait plus chanter : parce qu'il avait l'impression de se répéter lorsqu'il écrivait des nouvelles chansons. Il a évoqué les soirées chez Elizabeth Taylor à Beverly Hills auxquelles il avait participé. C'est à cette occasion qu'il a eu sa première et unique expérience avec la drogue. "Je vais vous dire la vérité, j'en ai pas pris grâce à Ray Charles. J'ai voulu goûter quand même, je me suis dit : 'Je ne vais pas mourir c*n'. Il paraît que ça fait des trucs formidables", a-t-il commencé. "Je me suis fait une ligne, j'ai respiré ma ligne. Je me suis mis au piano, il y avait un piano dans le coin, je me croyais seul. Et je jouais, ça venait, c'était bien, il y avait des descentes harmoniques formidables", raconte Michel Sardou.

    "Un type s'assoit à côté de moi : c'était Ray Charles. Il m'a dit : 'Vous êtes content, là, de ce que vous venez de créer?' Alors je dis : 'Écoutez, c'est formidable !' Il me dit : 'Vous avez fait un mi majeur, sans arrêt, un mi majeur'. Alors évidemment, c'est pas terrible" a concédé l'acteur. "Il me dit : 'Je vais vous dire un truc : moi, je me drogue, parce qu'il me manque quelque chose, je suis aveugle. Mais vous, vous avez vos bras, vos yeux, votre voix, jambes, vous êtes normal. Ce qu'il risque de vous arriver, c'est qu'elle vous prenne quelque chose'. Je n'ai plus jamais, je vous le jure, touché à quoi que ce soit" a-t-il conclu. Une rencontre salvatrice pour la star.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :