• Nick Rhodes (Duran Duran) : Son ex-femme vend leur précieux cadeau de mariage

    MUSIQUE - Julie Anne Rhodes, l'ex-épouse de Nick Rhodes du groupe Duran Duran, a vendu le tableau qu'Andy Warhol leur avait offert pour leur mariage, lors d'une vente aux enchères qui s'est tenue le 12 novembre 2014 à New York.

    Le coeur lourd, Julie Anne Rhodes a vendu aux enchères un précieux cadeau d'Andy Warhol. Un tableau du maître du Pop Art pour financer un projet d'entreprise de chefs à domicile. L'ex-épouse de Nick Rhodes, le claviériste du groupe Duran Duran, s'est en effet séparée de son bien pour 149 000 dollars lors d'une vente exceptionnelle à New York.

    Mercredi 12 novembre se tenait à New York chez Christie's une vente aux enchères toute particulière. Des pièces d'Andy Warhol proposées aux acquéreurs ont ainsi trouvé preneurs pour 150 millions de dollars ! Deux portraits sérigraphiés d'Elvis Presley et de Marlon Brando, Triple Elvis et Four Marlons ont rapporté cette coquette somme à leur propriétaire, un conglomérat allemand de casinos qui espère ainsi rembourser ses dettes. Loin de cette somme folle, Julie Anne Rhodes a elle vendu sa toile d'Andy Warhol pour 149 000 dollars.

    À New York, l'ancien top qui espère financer son projet de chef à domicile, Personal Chef, avec l'argent de la vente, était accompagnée de sa mère, amatrice d'art qui l'a contaminée. Avec son ex-mari Nick Rhodes, Julie Anne avait en effet constitué une grosse collection d'art, dont la majeure partie se trouve aujourd'hui chez le membre du groupe Duran Duran. "Nick sait que je le vends, a-t-elle assuré au DailyMail. Je pense qu'il doit être un peu en colère, mais il n'a pas grand-chose à dire. Il a gardé la majeure partie de la collection que nous avons amassée ensemble, mais il y avait quelques petites pièces que je voulais conserver jusqu'à maintenant."

    Julie Anne avait acheté son premier Warhol à l'âge de 16 ans, après avoir hérité d'un peu d'argent, pour 2 000 dollars. Avec Nick Rhodes, ils s'étaient découvert une passion commune pour toutes les oeuvres du chef de file de la Pop Culture et étaient devenus très proches de l'artiste. C'est dire se séparer de son cadeau a été un déchirement : "J'ai l'impression de dire au revoir à un vieil ami une nouvelle fois, et cela n'aurait pas été bien de ne pas le faire en personne."

    Quant à Andy Warhol, Julie Anne Rhodes reste persuadée qu'il aurait validé cette vente : "C'était un cadeau de mariage et nous ne sommes plus mariés. (...) Je pense que c'est quelque chose qu'Andy aurait approuvé."

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :