• Patricia Kaas : "Ces deux dernières années, je ne savais plus trop où j'en étais"

    Depuis treize ans, Patricia Kaas a beaucoup travaillé, voyagé à travers le monde avec deux spectacles, sur les grandes chanteuses des années 30, et sur Edith Piaf, mais n'avait plus réalisé aucun disque de chansons inédites. Cette longue période trouvera une fin d'ici la fin de l'année, avec la sortie de son dixième album. En pleines sessions d'enregistrement en France, la blonde à la voix blues s'est confiée au Parisien il y a quelques jours

    Elle fêtera ses cinquante ans à la fin de l'année, et également ses trente ans de carrière, alors Patricia Kaas se prépare un beau cadeau, avec la sortie d'un nouvel album, le premier avec "ses" chansons depuis 13 ans.

    Car la blonde qui "chante le blues" n'avait plus interprété ses propres chansons depuis son album Sexe fort, en 2003. Cela ne veut pas dire qu'elle n'a rien fait, au contraire, elle a "beaucoup bossé", comme elle l'a expliqué à nos confrères du Parisien.

    "J'avais fait le choix de produire mes précédents disques et spectacles, pour être libre. J'ai appris à danser, à faire un peu de théâtre..." Elle a surtout voyagé dans le monde entier, s'est produite dans plus de 150 salles par an, avec deux spectacles au succès international, Kabaret, sur les grandes chanteuses des années 30, et Kass chante Piaf, dans lequel la petite blonde originaire de Forbach en Moselle, interprète les oeuvres de la môme, et a fait rayonner ainsi la culture française à l'international.

    Mais Patricia Kaas ne pouvait plus rester à l'écart des studios d'enregistrement plus longtemps. Et pour ses cinquante ans de carrière cette année, elle s'offre un dixième album! Un retour qui la ravit, dit-elle au Parisien.

    "Cela fait du bien de resigner avec une maison de disques (ndlr: Warner), de revenir à moi, à l'interprétation, à plus de légèreté."

    Toutes les chan­sons ne sont pas encore produites, mais certaines annoncent la couleur. Des morceaux person­nels, doulou­reux, enga­gés, où les thèmes de la dispa­ri­tion, des atten­tats, de la mélan­co­lie prennent une place prépon­dé­rante. La Maison en bord de mer, boule­ver­sant, traite ainsi du thème très déli­cat de l'inceste."Ces sujets ne sont pas tous auto­bio­gra­phiques, mais ils me touchent. Seule compte l'émotion quand j'écoute une chan­son, la mienne ou une autre."

    Son premier single Le jour et l'heure, évoque les terribles atten­tats de Paris, par ces "moments où tout a basculé" que l'on ne peut oublier. Le texte est signé David Verlant, un photo­graphe qui a déjà travaillé pour Jeni­fer et l'exigeante Emilie Simon.

    A la manette de ce nouvel album, plusieurs auteurs, et Jona­than Quarmby, un anglais déjà produc­teur de l'album inti­miste de Benja­min Clemen­tine. La sortie est prévue à la fin de l'année, et une gigan­tesque tour­née débu­tera en janvier 2017 par trois dates à la salle Pleyel à Saint-Denis, qui emmè­nera la blonde française la plus connue du monde de la musique dans plus de quarante pays, et dans tous les Zenith de France. Une habi­tude pour Patri­cia Kaas, qui semble enfin réali­ser l'immense carrière qui est la sienne.

    « Moi la timide, l'humble, j'ose enfin dire que j'en suis fière. Ce qui a changé chez moi, c'est peut-être cela. Ces deux dernières années, je ne savais pas trop où j'en étais de ma vie. J'étais un peu épui­sée, cela a explosé et cela m'a ouvert les yeux. Main­te­nant, quand je me regarde dans la glace, je me vois. »

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :