• Patrick Bruel : pourquoi ses lives sur Instagram lui ont coûté de l’argent

    Patrick Bruel : pourquoi ses lives sur Instagram lui ont coûté de l’argent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce mardi 1er juin sur les ondes d’Europe 1, Patrick Bruel est revenu sur ses lives organisés sur Instagram lors du premier confinement. L’occasion d’en dire davantage sur la tendre raison pour laquelle cette initiative lui a finalement coûté de l’argent.

    A la santé des gens que j’aime, c’est avec ce titre symbolique que Patrick Bruel revient sur le devant de la scène, mais pas que, puisque ses fans pourront le retrouver dans le film de Bernard Stora, Villa Caprice. Alors que le monde de la culture commence tout doucement à reprendre son souffle d’antan, le chanteur et acteur de 62 ans ne perd déjà pas de temps. Il faut dire que ces derniers mois ont été particulièrement éprouvants pour lui, comme pour beaucoup d’autres.

    Heureusement, pour tenir, l’ex-compagnon d’Amanda Sthers s’est, entre autres, accroché à son lien avec le public. Si les salles de concerts gardaient portes closes, c’est sur Instagram que Patrick Bruel a fait le plus grand plaisir de ses fans. Chaque semaine, l’artiste était aux commandes d’un live. "Je travaillais beaucoup. T’as pas le choix, tu sais qu’à 18h30 dimanche t’es en rendez-vous, il faut que tu prépares, donc toute la journée de la veille je préparais" s’est-il souvenu ce mardi 1er juin au micro d’Europe 1, dans l’émission Ça fait du bien. Un exercice tout nouveau pour Patrick Bruel, habitué à ce que ses fans chantent à tue-tête ses plus grandes chansons lorsqu’il se produit sur scène.

    Alors cette fois, en plus d’avoir à "réviser" ses propres textes, l’artiste a tenu à faire les choses en grand. Notamment en apportant sa contribution à des causes importantes. En effet, pour chacun de ses lives, Patrick Bruel a fait connaitre plusieurs associations, et a proposé aux internautes de faire des dons. "Ça a rapporté beaucoup d’argent cette histoire" a-t-il lâché. Et d’expliquer : "Comme je m’étais engagé à titre personnel à doubler la somme, forcément ça a fait monter le truc". Certes, le chanteur ne regrette rien, et se dit même fier : "On est heureux de redistribuer, on a ce devoir-là. Moi, je suis très heureux de payer mes impôts en France !"

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :