• Stéphanie de Monaco : Radieuse à Bucarest pour un bel hommage à son père Rainier

    La princesse perpétue avec ferveur la passion pour le cirque de l'ancien souverain monégasque, qu'une statue honore désormais dans la capitale roumaine.

    En janvier 2018, la princesse Stéphanie de Monaco – avec sans aucun doute sa fille et "héritière" Pauline Ducruet à ses côtés – présidera à la 42e édition du Festival international du cirque de Monte-Carlo, qui célébrera 250 ans de cirque. Une tradition à laquelle le Rocher donne année après année toutes ses lettres de noblesse à travers la manifestation créée par le prince Rainier III.

    Plus de douze ans après la mort du souverain amoureux des arts, un hommage lui a été rendu à ce titre à Bucarest, qui cultive également les arts du cirque et entretient des liens étroits avec le festival monégasque : la princesse Stéphanie a ainsi fait le déplacement dans la capitale de la Roumanie les 4 et 5 octobre 2017 à l'occasion du dévoilement d'une statue en bronze à l'effigie de son père. L'oeuvre a pris place au sein du bien nommé Parc du Cirque, entourée d'autres sculptures représentant des scènes de la piste aux étoiles, et a été révélée au cours d'une cérémonie en plein air animée par un numéro de voltige qui a fait le bonheur de la princesse.

    Stéphanie de Monaco était accompagnée par la maire de Bucarest, Gabriela Firea, laquelle l'avait au préalable accueillie à l'Hôtel de Ville avec sa délégation. Dans ses rangs se trouvait fort logiquement Urs Pilz, l'indispensable directeur artistique du Festival international du cirque de Monte-Carlo, qui compose chaque année le programme spectaculaire du rendez-vous, rassemblant le meilleur du cirque mondial. Devant la caméra de Monaco Channel, qui a réalisé un reportage complet sur ce voyage de la princesse Stéphanie, il a rappelé que la Roumanie avait décroché le Lion d'or en 1996 et que des talents de ce pays s'expriment régulièrement sous le chapiteau de Fontvieille. Le tandem monégasque a d'ailleurs fait un passage obligé sous celui du Cirque Globus, un partenaire récurrent.

    Avant de quitter la Roumanie, la princesse Stéphanie faisait d'une pierre deux coups, conviée le lendemain à rencontre la princesse héritière Margareta de Roumanie, fille du roi Michel de Roumanie, et son époux le prince Radu en leur fief du palais Elisabeta.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :